Vous êtes nombreux à franchir le seuil de la boutique avec l’envie de tester nos produits CBD, notamment nos fleurs CBD, mais une question vous brûle en général les lèvres avant de franchir le pas : que se passe t’il en cas de contrôle routier avec test salivaire ?!

Pour ceux qui ne veulent pas lire l’article en entier : vous n’avez rien à craindre avec nos produits ! (nous insistons sur le terme « nos produits » … lisez la suite pour comprendre)

Que recherchent les tests salivaires ?

Les tests salivaires dont disposent les gendarmes depuis plusieurs années lors de leurs contrôles routiers sont conçus pour détecter 4 types de drogues que sont le cannabis, la cocaïne, l’héroïne et les amphétamines. Ces tests réagissent aux substances produites ou dégradées par le corps suite à la consommation de l’une ou l’autre de ces drogues. Ces substances sont accessibles sur une durée variable dans la salive et donc facilement détectables … et accessibles avec un simple « coton de tige ».

Dans le cadre du cannabis par exemple, c’est bien entendu la présence de THC qui est recherchée. Plus précisément le THCa, un acide du THC dont on retrouve des résidus dans la salive jusqu’à 6 heures après consommation de cannabis. Cette durée de 6 heures est théorique et varie forcément en fonction des quantités consommées, de la régularité des prises, etc. Pour un consommateur quotidien, cette durée sera fortement rallongée et certains consommateurs pourront être contrôlés positifs même 24h après la dernière consommation.

Et donc pour le CBD ?

Rien à craindre tant que vous consommez des produits respectant la législation, c’est-à-dire avec moins de 0,2% de THC.

En général lorsque vous allez dans une boutique physique CBD ou sur un site web CBD, vous retrouverez les concentrations en CBD et THC sur chaque produit. Si ceux-ci ne sont pas clairement affichés, le commerçant pourra vous les communiquer, voire même vous fournir les analyses de laboratoires spécifiques à chaque produit.

Oui mais …le problème concerne les fleurs CBD qui dépassent les 10% de CBD. Pourquoi ? Sans réécrire notre précédent article sur le sujet qui vous expliquait pourquoi il était impossible d’atteindre ces taux de CBD en respectant les normes européennes de concentration en THC, méfiez-vous de ces produits ! Certains pourraient vous mettre « hors la loi ». En effet, consommer des fleurs CBD de 15 ou 20% vous expose de fait à des concentrations de THC de 0,6% ou 1% … c’est-à-dire les taux acceptés en Italie ou en Suisse.

Alors est-ce une tromperie de certains revendeurs sur les taux de CBD, ou une tromperie de leurs propres producteurs, ou bien les bons taux mais avec le risque de consommer du THC. Dans le doute, demandez-leur les analyses des laboratoires, ils les ont forcément. En espérant que ces analyses n’aient pas été photoshopées ! D’ailleurs, pour éviter ces risques, les analyses sont généralement accessibles via un QR-Code renvoyant directement sur les fichiers du laboratoire d’analyse pour lever tout soupçon.

Encore une légende urbaine ?!

Malheureusement non ! La mauvaise expérience nous a été racontée par le client d’un de nos concurrents sur Antibes (dont nous tairons le nom). Ce client a donc été contrôlé sur la route par les gendarmes, il s’est bien entendu soumis au test salivaire et a fait la douloureuse découverte d’être positif au THC ! Avec toutes les conséquences qui s’ensuivent : 6 points en moins, amende, etc., alors que ce dernier n’a pas fumé un vrai joint de cannabis depuis des années.

Morale de l’histoire : Méfiez-vous des fleurs CBD affichant plus de 10% de CBD ! Dans le meilleur des cas vous aurez des fleurs qui, en réalité, n’ont pas les taux affichés. Dans les autres cas, vous pourriez avoir de mauvaises surprises !

Et si les taux normaux de 2 à 6% de CBD ne vous conviennent pas, vous pouvez toujours rajouter un peu de cristaux de CBD à 99% pour corser un peu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *